Toute personne qui veut se reconvertir dans le métier de la vitre peut le devenir, néanmoins seuls ceux qui ont une dextérité confirmée auront la possibilité de percer dans ce secteur. Artisan confirmé travaillant dans toutes les manipulations du verre, il est indispensable en travaux de rénovation ou du neuf. Quelles sont les qualifications requises pour embrasser ce métier ? Dans cet aperçu informatif, soyez au courant de toutes les ficelles de ce métier passionnant.

Quelles sont ses principales activités

Comme nous l’avons souligné plus haut, ce professionnel expert dans la manipulation du verre et aux transformations de la vitre et des miroirs est donc indispensable dans le BTP pour parfaire toutes les décorations. Sa principale tâche est donc partagée entre son atelier de préparation et les chantiers où les clients particuliers, les entreprises immobilières, etc., font appel à sa prestation. Un vitrier paris devra donc être quelqu’un de très mobile qui saura jongler avec le temps, car les horaires de travail peuvent être étriqués.

Il doit aussi être capable de maîtriser le transport, la pose ou la mise en place d’éléments fragiles (il s’agit du verre) au sol ou en hauteur (pour les immeubles vitrés). Cet artisan peut travailler seul ou pour le compte d’une société quelconque selon ses moyens. Il ne reste pas moins que s’il espère percer seul dans le métier, il devra posséder de bons outils et une infrastructure ayant un fort potentiel en matériels de travail. Le métier n’exige pas qu’il soit secondé par un assistant, mais il peut travailler parfois en commun avec un ouvrier dans les autres corps du métier (électricien, chauffagiste…)

Que fait exactement un vitrier

Comme son appellation le précise, cet artisan travaille dans tous les domaines concernant la vitre et les miroirs. Quelques fois on l’appelle vitrier-miroitier, et dans ce cas ses compétences sont plus accentuées. Sa tâche consiste en toute réparation de vitrage cassé, de remplacement de carreau de vitre, à réduire ou réparer les fissures indésirables sur les éléments vitrés, la confection de châssis et de baies vitrées, etc. Par ailleurs, il peut confectionner toutes sortes de verres de sécurité pour portes, fenêtres selon le souhait des clients, ainsi qu’à leur mise en place.

Un vitrier peut même être capable d’optimiser l’isolation thermique d’une habitation de façon à réduire les dépenses énergétiques y afférentes. Bien qu’accessible à tous, les hommes sont plus conseillés pour ce métier qui nécessite parfois à soulever de lourdes charges fragiles à la main et en hauteur ! Le vitrier professionnel doit en plus être capable de travailler dans des postures difficiles pour accomplir une tâche, ceci demande une bonne condition physique.

Quels sont les diplômes requis pour devenir vitrier

Pour devenir un artisan vitrier de métier, les jeunes doivent suivre une formation initiale. Ils doivent posséder un certificat d’aptitude professionnelle en miroiterie, un bac professionnel ouvrage du bâtiment AVMS (aluminium, verre et matériaux de synthèse) ou un BT en miroiterie. Les adultes, eux pourront suivre une formation continue en se reconvertissant vers le métier de vitrier auprès de l’AFPA.